Test : dois-je maigrir ?

Getty Images/iStockphoto

Perdre du poids n’a rien d’anodin ni d’évident, a fortiori lorsque l’on prend de l’âge. Exit donc les régimes trop restrictifs qui allègent la masse grasse comme la masse musculaire ! L'approche la plus sage, si votre poids vous inquiète, consiste à effectuer un bilan pondéral chez un diététicien ou un nutritionniste qui déterminera, au besoin, une correction sur mesure de votre alimentation et vous accompagnera au fil des semaines.

En général, ces mesures donnent des informations intéressantes sur l’excès de poids et de graisse abdominale. L’IMC (ou indice de masse corporelle = poids/taille au carré) indique comment on se situe au regard des critères médicaux. Au-dessus de 25, il indique un surpoids, et au-delà de 30, une obésité.

Mais l’IMC ne suffit pas pour affirmer que l’on doit maigrir. En complément, la mesure du tour de taille permet de faire le point sur sa masse grasse intraviscérale (celle qui s’installe autour du ventre). Une circonférence abdominale qui devient délétère pour la santé au-delà de 88 cm chez la femme et 102 cm chez l’homme.

Avoir du mal à respirer lors d’activités simples du quotidien (marcher vite sur quelques mètres, danser, passer l’aspirateur, jardiner...) est l’un des premiers signes du surpoids. Mais une transpiration excessive, des douleurs articulaires (genoux, chevilles), des insomnies avec ronflements et/ou apnées du sommeil peuvent également vous alerter.

La Haute Autorité de santé rappelle que les personnes à la masse corporelle élevée ont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite