Ce test révolutionnaire qui permet de détecter des signes précoces de démence

Dans le domaine de la santé, c'est une petite révolution. Des chercheurs de l’Université Queen Mary, à Londres, ont créé une méthode permettant de prédire la démence avec une grande précision, estimée à plus de 80%. Et ce, jusqu'à neuf années avant le diagnostic. Leur procédé ? Analysé la connectivité du réseau cérébral à l’aide de l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle. Ce qui distingue ce test de ceux qui existent déjà, c'est qu'il mesure les signes des cerveaux pendant que la phase de sommeil. Dans les faits, les chercheurs ont analysé 1.111 IRMf de personnes non atteintes de démence et ont calculé la connectivité efficace entre dix régions du cerveau. Ensuite, ils les ont traitées grâce à un algorithme d'intelligence artificielle puis ont croisé leurs résultats avec ceux des personnes qui avaient développé une maladie neurodégénérative.

Un test "vital"

Et les résultats sont impressionnants. Ce modèle novateur a prédit avec précision l’apparition de la démence jusqu’à neuf ans avant qu’un diagnostic officiel ne soit posé, et avec une précision supérieure à 80 %. "Prédire qui souffrira de démence à l’avenir sera vital pour développer des traitements capables de prévenir la perte irréversible de cellules cérébrales qui provoque les symptômes de la démence", a réagi Charles Marshall, professeur qui a dirigé l'équipe de recherche du Centre de neurologie préventive de l'Institut Wolfson. (...)

Lire la suite sur Closer

Harry et Meghan cherchent-ils à "punir" quelqu'un ? Ces éléments qui interrogent
Cancer de Kate Middleton : la princesse absente de l’anniversaire de William ? La séparation semble actée
François Hollande futur Premier ministre ? La réponse floue de l’ancien président sème le doute
Gabriel Attal : cette question intime de Yann Barthès qui l’a particulièrement dérangé
Mort de Françoise Hardy : “pas Hallyday ni Delon”, ce qu’elle ne voulait pas faire subir à Thomas Dutronc