Et si on testait le premier kamasutra LGBT ?

"Un hymne à la diversité des orientations sexuelles, des identités de genre et des corps", c'est ainsi que Sidaction présente son Kamasutra inclusif. Un projet qui allie plaisir, protection et information.

"Il est essentiel de contribuer au respect de la diversité des genres, de l'acceptation de toutes les sexualités, en particulier la sienne. C'est la clé d'une bonne santé sexuelle, et un levier puissant pour lutter contre le VIH", appuie Florence Thune, directrice générale de Sidaction, dans un communiqué. Elle dénonce les discriminations liées à l'orientation sexuelle ou au genre, qui demeurent "tenaces", et "se cumulent parfois au racisme ou à la sérophobie".

"Elles se traduisent par de l'isolement, du rejet, des agressions physiques et verbales, auxquels les membres de la communauté LGBT+ font quotidiennement face", constate l'association. "Elles pèsent sur leur santé mentale et peuvent conduire à des comportements à risques pour leur santé physique et sexuelle."

Et la dirigeante d'ajouter : "Ce climat de défiance perpétuel a des conséquences sur la santé. La stigmatisation et la peur de s'accepter qui en découle, exposent au VIH. Isolés et fragilisés, les publics les plus vulnérables ne peuvent bénéficier d'un accès optimal à la prévention et aux soins".

Célébrer toutes les sexualités sans oublier d'appeler à se protéger

L'une des solutions ? L'éducation. "L'une d'elles implique les plus jeunes, un fil rouge du plaidoyer mené...

Lire la suite


À lire aussi

Les premiers tests de vaccin contre le coronavirus ont commencé sur des volontaires
Elle dessine un kamasutra lesbien : Instagram la censure
Elle lance le premier baby-foot mixte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles