La Thaïlande et la Chine entament de nouvelles manœuvres militaires conjointes

Depuis dimanche, la Chine et la Thaïlande ont entamé des manœuvres militaires conjointes, les premières depuis une longue interruption due au Covid-19, selon l’armée thaïlandaise.

Avec notre correspondante à Bangkok, Carol Isoux

Les manœuvres de l’opération appelée « l’Attaque du Faucon » ont lieu en Isan, dans le nord du pays, une zone agricole stratégique, à proximité du fleuve Mékong.

Les manœuvres conjointes avec la Thaïlande avaient lieu chaque année depuis 2015 jusqu'à l'arrivée du Covid-19. Celles de cet été, qui se tiendront du 14 au 25 août, sont destinées à « renforcer les relations et la compréhension » avec la Chine, a déclaré le chef de l'aviation thaïlandaise Prapas Sornchaidee.

La Chine annonce envoyer des avions de chasse, des bombardiers et des avions d’alerte précoce. Les exercices comprendront de l'entraînement pour « un soutien aérien, des frappes aériennes sur des cibles au sol, et le déploiement de troupes plus ou moins nombreuses ».

Les États-Unis, qui réalisent aussi chaque année des manœuvres conjointes en Thaïlande, se sont déclarés inquiets de la présence accrue de Pékin dans la région, notamment à cause de la démonstration de force autour de Taïwan ces derniers jours.

(et avec AFP)


Lire la suite sur RFI