“The Crown” : Peter Morgan assume la part fictionnelle de sa série

Louise Vandeginste
·1 min de lecture
(Copyright Netflix)
(Copyright Netflix)

Le showrunner de la série britannique The Crown l'admet volontiers : un certain nombre de séquences ont été entièrement imaginées par ses scénaristes. Bien qu'elle soit inspirée de faits réels et que Peter Morgan soit lui-même un spécialiste de la royauté, la série ne peut en aucun cas reconstituer avec une absolue exactitude l'intimité des membres de la famille Windsor.

Par exemple, dans la saison 4, le nom du restaurant ("Ménage à trois") que Camilla Parker-Bowles choisit pour inviter la jeune fiancée de Charles, Diana Spencer est-il une invention ? Est-ce que Margaret Thatcher n'a réellement pas su gérer la guerre des Malouines à cause de la disparition de son fils lors du Paris-Dakar 1982 ? Et était-elle aussi émotive sous sa froideur apparente, au point de pleurer de rage lorsqu'un député la trahit ?

Une saison 4 très intime, ou voyeuriste ?

Dans cette dernière saison, les scénaristes s'attardent particulièrement sur la vie privée de ses personnages. Certaines scènes sont de minutieuses reconstitutions d'archives (comme l'annonce des fiançailles de Charles et Diana) mais il

Lire la suite sur lesinrocks.com