"The Father", le film doublement oscarisé de Florian Zeller sort en salle

·1 min de lecture

Un film français doublement oscarisé sort mercredi en salle : The Father, premier film du dramaturge Florian Zeller en tant que réalisateur. Il a remporté l'Oscar de la meilleure adaptation et du meilleur acteur pour Anthony Hopkins, en avril dernier après avoir été récompensé aux Baftas, au Royaume-Uni, se voyant décerner les prix du meilleur acteur et du meilleur scénario adapté.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"Une expérience pour le spectateur"

Que ressent une personne atteinte de démence sénile ou d'Alzheimer ? Voilà l'idée du film de Florian Zeller : que le spectateur se retrouve dans la tête et à la place du personnage joué par Anthony Hopkins, un vieil homme déboussolé, perdu dans son grand appartement bourgeois londonien, qui ne reconnait plus sa fille ou les pièces dans lesquelles il évolue. Selon le réalisateur, Florian Zeller, The Father est une expérience de cinéma. "Je voulais que ce ne soit pas simplement une histoire, mais une expérience pour le spectateur", explique-t-il au micro d'Europe 1. "L'expérience de ce que ça fait de tout perdre, y compris ses repères, en tant que spectateur".

"Une espèce de puzzle"

Son ambition, dit-il, était "de jouer avec ce sentiment de désorientation, que le film se présente à nous comme une espèce de puzzle et qu'on doive jouer avec chacune de ces pièces pour tenter de trouver une combinaison qui fasse sens et qu'on soit dans un rapport actif à la narration."

The Father est donc un film à la foi...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles