« The moon and the stars », le nouvel album atmosphérique de Valerie June

Florence Tredez
·1 min de lecture

Avec « The moon and stars », Valérie June livre un nouvel album politique et atmosphérique. Welcome to Mississippi !

Il y a quelque chose de très beau chez Valérie June, chanteuse, songwriteuse et multi-instrumentiste de Memphis désormais installée à Brooklyn : une candeur généreuse, une confiance absolue dans la magie de la vie, qui rend son troisième album si apaisant et précieux. « J'ai une grande admiration pour le scientifique Carl Sagan, nous dit-elle par Zoom. Il affirme que nous sommes constitués de poussières d'étoiles. Cela signifie qu'on fait partie d'un système et qu'on se trompe quand on regarde son voisin ou un insecte comme un ennemi. En tant que créatures toutes constituées de la même matière, nous devons nous respecter. » Inspirée par la pleine lune, qui par hasard présidait à toutes les séances en studio, par les étoiles filantes et par le chant des oiseaux du Tennessee (qu'on entend sur l'un des intermèdes musicaux destinés à la méditation), la sirène du Mississippi livre un album intemporel et subtil, patiemment tissé de blues, de soul, de folk ou de country, qui dit son émerveillement joyeux face au monde. En collaborant avec Jack Splash, producteur pour Kendrick Lamar ou Alicia Keys, elle a trouvé l'allié parfait pour envelopper d'arrangements somptueux (cordes ou cuivres) sa voix rugueuse à l'accent traînant du Sud. Et dans la protest song « Smile », celle qui se dit inspirée par John Lewis, icône récemment disparue de la lutte pour les droits civiques, et par une moine bouddhiste surnommée « Sister Peace », affirme que,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi