« The Ring » : les parents d'une collégienne réclament 11 000 euros après sa diffusion en classe

·1 min de lecture

L'adolescente était « en état de stress post-traumatique tout à fait caractéristique », selon un certificat médical produit par son avocat.  

Leur fille en a été « traumatisée ». Après la diffusion en classe de 4e du film d'horreur « The Ring », ses parents ont réclamé jeudi à l'Education nationale, devant le tribunal administratif de Lyon, le versement de 11 000 euros d'indemnités. Le rapporteur public Romain Reymond-Kellal, dont l'avis est généralement suivi par le tribunal, a cependant préconisé un rejet de cette requête, considérant que cette projection avait été accompagnée d'une « contextualisation » et d'un travail « pédagogique ». 

Lire aussi >> Comment gérer ses émotions négatives ?

Les faits remontent au 1er avril 2019, lorsque le professeur de français d'un collège du Rhône montre « The Ring » (Le Cercle) dans le cadre d'un travail sur le fantastique. Réalisé par l'Américain Gore Verbinski, ce remake d'un classique japonais raconte l'histoire d'une cassette vidéo maudite tuant toute personne l'ayant visionnée. 

Suivi médical et psychologique, séances d'hypnose 

Zoé (prénom modifiée), 13 ans, en a été « véritablement traumatisée », selon l'avocat des parents, Thomas Bénagès. « Elle n'a ensuite plus pu regarder la télé seule », elle « est restée enfermée chez elle, elle a vécu une fin de collège « très dure », avec attaques de panique et isolement social. Suivi médical et psychologique, séances d'hypnose : l'adolescente était « en état de stress post-traumatique tout à fait caractéristique », selon un certificat médical produit...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles