"The Voice" 2020 : entre Lara Fabian et Pascal Obispo, la tension monte

Entre Lara Fabian et Pascal Obispo, le ton est monté. Ce samedi 14 mars 2020, les coachs de The Voice ont une nouvelle fois dû se séparer de l’un de leurs talents à la suite des battles avant l’épreuve tant redoutée des KO. Si Marc Lavoine comptait sur l’aide de ses deux camarades et d'Amel Bent pour faire un choix entre Antony Trice et Julian Deleria après avoir repris le titre U2 With Or Without You, c’est raté…. Peu emballés par le morceau, les artistes en herbe n’ont pas convaincu les jurés. Pour Lara Fabian, ils ont “manqué de justesse”, faisant remarquer qu’à ce stade de la compétition “les faussetés” c’est "quelque chose qui ne peut pas se passer”.

Un avis que ne partage pas du tout son Pascal Obispo. “Excuse-moi, mais quand on chante sur scène, l’extrême justesse, moi ne me suffit pas toujours”, lui lance-t-il. Alors que la chanteuse belgo-canadienne tente à nouveau de s’expliquer, il l’interrompt : “Il m’est arrivé souvent de vibrer parce que le coeur de l’artiste était plus fort que sa technique”. Ce à quoi, elle lui répond à peine agacée : “Mais la technique n’a rien à voir avec la justesse”. Exigeante, elle précise : “Chanter juste ce n’est pas être technique. Chanter juste c’est être un chanteur”. Loin d'être d'accord, l’interprète de Lucie tente à nouveau de défendre les protégés de Marc Lavoine, notamment Anthony dont “l’urgence” semble l’avoir “bouleversé. Je veux le dire, c’est tout”. Touché par sa fragilité, c’est donc Anthony que Marc Lavoine a fini par choisir pour la suite de la compétition.

Lara Fabian fan de Pascal Obispo ? Sa belle déclaration

Loin d’en démordre, Lara Fabian lance : “Pascal je veux te dire un truc qui est super important. T’as cette malheureuse tendance de dire que tu chantes pas bien ou que tu chantes pas juste et parfois j’ai l’impression qu’en miroir, tu te protèges de choses dont tu te culpabilises ou dont tu te persuades par rapport à toi. Moi je pense que tu es un immense chanteur avec une voix magnifique”. Un tendre message

(...) Cliquez ici pour voir la suite