“The Voice” 2021 : un candidat exclu de l'émission de TF1

·2 min de lecture

C'est une histoire qui en rappelle une autre... Samedi 20 février 2021, The Vivi, alias Vincent, s'est présenté devant le jury de The Voice pour défendre ses talents d'interprète. Le jeune homme âgé de vingt-et-un ans s'est élancé sur la scène avec une reprise de Suicide Social du rappeur Orelsan. L'ensemble des jurés, y compris le "petit nouveau" Vianney, ont d'ailleurs applaudi la prestation. Ce dernier s'est même levé pour chanter avec lui ! Cependant, la fête a été de courte durée... En effet, juste après la prestation de The Vivi, des internautes ont fait ressurgir d'anciens messages à caractère raciste et homophobe publiés sur son compte Twitter comme certains avaient pu le faire en 2018 avec la chanteuse Mennel. Suite à la polémique, The Vivi a décidé de fermer son compte Twitter après des excuses sur Instagram.

"Depuis ce matin, je vois de vieux tweets qui ressortent que j’avais écrit quand j’avais 17 ans. En relisant ces messages, j’éprouve un sentiment de honte. Ce sont des propos de cours de récré d’un ado inconséquent qui me font froid dans le dos. Je ne pensais pas un mot de ce que j’ai écrit. Je demande pardon à toutes les personnes que j’ai pu offenser avec ces messages honteux", a écrit le jeune chanteur. Quelques heures plus tard, la production de The Voice a fait part de son souhait d'évincer le candidat de l'émission.

Sur le communiqué publié par la production ITV Studios, celle-ci annonce : "Nous avons pris connaissance hier des nombreux messages postés par The Vivi il y a plusieurs années sur son compte twitter. Nous avons été extrêmement choqués par ces tweets qui sont à l’opposé des valeurs d’inclusion et de tolérance prônées par The Voice comme en atteste la diversité des talents", peut-on lire. La production a également rappelé dans quoi s'engageaient les futurs élèves : "Ces messages sont également contraires aux engagements pris par les talents quand ils participent à The Voice. The Vivi a immédiatement présenté des excuses sincères sur son (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite