Thierry Ardisson : pourquoi Franck Dubosc boycotte toutes ses émissions

·1 min de lecture

Tout le monde en parle et personne ne pourra le changer : Thierry Ardisson reste un indéfectible provocateur. Le genre d’animateur à toujours rester en noir sur les plateaux télé, à déstabiliser ses invités avec des questions parfois lunaires et à rompre l’ordre établi en mélangeant les genres. De quoi lui valoir nombre d’inimitiés dans le métier et de s’être fait virer par nombre de dirigeants, qui lui ont préféré des personnalités plus lisses. Ce trait de personnalité est tellement inné chez le meilleur ennemi de Marc-Olivier Fogiel qu’il en a même tiré un ouvrage Le dictionnaire des provocateurs, où il recense les maîtres en ce domaine. "Je crois avoir une nature de provocateur. Et puis, je viens de la publicité, et pour moi, cela a été une école, une obligation à provoquer pour retenir l'attention. Quand je suis arrivé à la télévision, j'ai continué, j'ai provoqué pour attirer l'attention", expliquait-il à nos confrères du Monde, en 2010.

Avec l'âge, pas question de changer alors que l’homme en noir s'octroie une cure de jouvence en débarquant sur France Télévisions pour présenter une émission au concept atypique, intitulée L’hôtel du temps, au cours de laquelle il interrogera des personnalités décédées en utilisant des outils technologiques révolutionnaires. Mais le ton de son interview ne changera pas, au grand dam de Franck Dubosc, qui ne remettra plus un pied sur le plateau d’une émission de Thierry Ardisson. Ce dernier s’est expliqué sur l’origine de leur brouille, le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles