Thomas Dutronc : « J'ai la nostalgie de mes 20 ans »

Valérie Robert

Le chanteur et guitariste est « Frenchy », comme le revendique le titre de son nouvel album. Un retour au jazz plus crooner que crâneur !

Quel a été le point de départ de ces reprises ?
Thomas Dutronc - 
Le projet est venu de mon manager. Au début, je pensais que c'était une connerie, surtout que j'ai un disque de titres originaux presque prêt. Puis j'ai été conquis. L'idée était de reprendre à ma sauce, dans un jazz élégant, les grandes chansons françaises qui ont fait le tour du monde comme My Way [Comme d'habitude] de Claude  François ou même Get Lucky de Daft Punk, Ne me quitte pas, les Feuilles mortes, la Vie en rose… Il y en a tellement que l'on n'a pas pu toutes les mettre, mais si jamais celui-ci marche, j'enregistrerai un volume 2, car il en manque plein, notamment Que reste-t-il de nos amours ? [de Charles Trenet], qui est un peu ma chanson préférée de tous les temps. C'est marrant, car A bicyclette d'Yves Montand aurait vraiment pu être un gros succès international, mais on a constaté que ce titre n'avait jamais fonctionné aux Etats-Unis : je pense tout simplement que les Américains ne font pas de vélo !

C'est aussi un album de duos inattendus…
Thomas Dutronc - On a eu envie de se faire plaisir, d'inviter des grands noms pour chanter à mes côtés. Iggy Pop a été le premier à dire oui et c'est grâce à lui que Diana Krall est également sur l'album. On a donc interprété en trio C'est si bon. Iggy Pop est assez obsédé par la France, il a réalisé plusieurs disques comportant des chansons françaises, comme les Passantes de Brassens. Il...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi