TikTok : le déodorant challenge, le nouveau défi qui inquiète

©Getty Images / Rachel Husband

Un nouveau défi a vu récemment le jour sur TikTok : le déodorant challenge. Le but ? Vaporisez l’aérosol sur la peau pour une sensation de fraîcheur. Une action qui n’est pas anodine et qui s’avère être même très dangereuse pour la santé.

De plus en plus de challenges dangereux pour la santé émergent au fil du temps notamment sur TikTok. Récemment, on a pu notamment découvrir le Labello Challenge, qui incitait les jeunes à couper une partie de leur baume à lèvres quand ils se sentaient mal. Une fois, le tube fini, ils devaient alors se suicider. Après ce défi, le dernier en date n’est autre que le « déodorant challenge », un concept toujours très dangereux sur la santé. Le but ? Se rafraîchir grâce à du déodorant. Une alternative qui n’est pourtant pas sans conséquence. Une mère a d’ailleurs alerté sur les dangers de cette tendance sur son compte Facebook. On vous explique.

À lire aussi >> TikTok : la tendance dangereuse de se limer les dents pour avoir un sourire parfait

Le déodorant challenge : une petite fille de 10 ans brûlée à cause de ce défi

Ces derniers temps, de nombreuses vidéos ont envahi TikTok. On y voyait notamment des utilisateurs de la plateforme tester le déodorant challenge. L’objectif ? S’asperger la peau de déodorant afin de ressentir une sensation intense de froid et de résister le plus longtemps possible. Si cela paraît anodin au premier abord, ce défi s’avère en réalité très dangereux pour la santé. En effet, la composition d’un déodorant aérosol associé au fait de l’asperger sur la peau pendant longtemps sur une partie du corps, a des conséquences sur la peau. Cela peut notamment créer des brûlures extrêmement...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles