TikTok : des femmes réussissent à faire croire qu’elles perdent leur peau pendant leurs règles

·1 min de lecture

La vidéo virale d’une mannequin faisant semblant de perdre sa peau à cause de ses règles a réussi à semer le doute dans l’esprit de certains hommes.  

C’est une plaisanterie qui en dit long sur le tabou des règles. Dans une vidéo postée sur son compte TikTok, la mannequin Dakota Fink a fait croire que les femmes perdaient leur peau pendant leurs règles. Intitulée « Comment ont-ils pu ne pas savoir ? », le clip a été visionné plus de 4 millions de fois et a convaincu de nombreux hommes.  

Sur cette vidéo devenue virale, on peut voir la jeune femme enlever soigneusement la « peau » du son visage à l’aide de ses mains. « Retour à l’époque où les hommes ne savaient pas que nous devions décoller des couches de notre peau après nos règles », écrit-elle en légende. En réalité, ce que retire Dakota Fink n’est ni plus ni moins qu’un masque de beauté.  

Lire aussi >> La lutte contre la précarité menstruelle, une priorité pour ce foyer d’accueil parisien

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Mon dieu, c’est vrai ? » 

En commentaires, de nombreuses femmes ont accepté de faire durer la farce en indiquant qu’effectivement, cela leur arrivait quand elles avaient leurs règles. « Merci beaucoup d'avoir normalisé cela !!! Les femmes n'ont pas besoin d'être insécurisées à ce sujet ! », a commenté avec humour l'athlète Victoria Garrick. Sur Twitter, une femme a indiqué qu’elle avait commencé à perdre sa peau très jeune et que les autres enfants se moquaient d’elle à l'école pour cela. « Tous les mois ! Si ennuyeux », a réagi une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

 À lire aussi 

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles