TikTok s’engage contre le suicide et lance un numéro vert pour ses utilisateurs

·1 min de lecture

Pour la rentrée, TikTok lance un nouveau service d’aide auprès des jeunes. Quand l’utilisateur tape « suicide », il est renvoyé vers un numéro vert et différentes sources utiles afin de l’aider dans son mal-être.

TikTok redore son image. Comme tous les réseaux sociaux, il est pointé du doigt pour avoir un mauvais impact sur la santé mentale de ses utilisateurs. L’appli multiplie les mesures pour changer la donne comme en mars dernier où elle renforçait sa modération face aux commentaires haineux. Aujourd’hui, c’est la lutte contre les pensées suicidaires qui font l’objet d’une nouvelle fonctionnalité.

Un numéro vert et des conseils

Pour aider les jeunes déprimés et ceux qui ont des pensées suicidaires, l’appli a mis à disposition différentes ressources lorsque l’utilisateur tape le mot-clé « suicide » dans la barre de recherche. Il tombe alors sur un numéro « Suicide Écoute » qui permet d’entrer en contact avec des personnes pour se faire aider. On retrouve aussi des conseils comme « Parler à qui on a confiance », « faire une pause » ou encore « explorer les activités qui font du bien ».

Capture écran de l'application TikTok
Capture écran de l'application TikTok

Une initiative déjà disponible en France

Sur le blog du réseau social chinois, on peut lire : « Nous nous soucions profondément de notre communauté. Et nous cherchons toujours de nouvelles façons de favoriser son bien-être. C’est pourquoi nous prenons des mesures supplémentaires pour permettre aux gens de trouver plus facilement des ressources lorsqu’ils en ont besoin sur TikTok ». Pour le moment, le numéro n’est disponible que dans certains pays dont la France (01.45.39.40.00), 24h/24h. L’ensemble...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles