Timothée Chalamet étrille les réseaux sociaux et le jugement qu'ils créent

"Je ne peux pas imaginer ce que c'est que de grandir sans l'assaut des réseaux sociaux", a confié Timothée Chalamet lors d’une conférence de presse, à l’occasion de la 79ème cérémonie de la Mostra de Venise, qui se tient du 31 août au 10 septembre 2022.

Le héros de la saga Dune, dont le premier opus a été réalisé en 2021 par Denis Villeneuve, était un invité très attendu et acclamé du rendez-vous cinématographique italien. Il s’est exprimé sur l’impact des réseaux sociaux sur notre société, rapporte E News dans un article publié le 2 septembre 2022. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l'acteur star a un regard critique sur les plateformes sociales avec lesquelles il a évolué.

Timothée Chalamet, un acteur dans le réel

L’acteur était présent à la cérémonie pour présenter le film Bones and All, réalisé par Luca Guadagino. Timothée Chalamet y joue un personnage dans une intrigue se déroulant au milieu des années 80.

Selon Timothée Chalamet, les réseaux sociaux sont trop omniprésents dans le quotidien des jeunes d'aujourd'hui : "Je ne peux pas imaginer ce que c'est que de grandir sans l'assaut des réseaux sociaux, et c'était un soulagement de jouer des personnages qui se débattent avec un dilemme interne, sans la possibilité d'aller sur Reddit, Twitter, Instagram ou TikTok pour trouver leur place."

D’après ses dires, la génération Z serait guidée par un réflexe de rapidement catégoriser les autres : "Être jeune maintenant et être jeune à tout moment – je ne peux parler que pour ma génération – c’est être intensément jugé."

Et les conséquences sont graves selon lui. Timothée Chalamet craint même un "effondrement sociétal" causé par les réseaux sociaux. Pour autant, et parce qu'il en a lui même été un utilisateur, l'acteur né en 1995 précise ne pas vouloir porter de jugement sur son usage.

"Je pense qu’il est difficile d’être en vie maintenant", ajoute-t-il. Ce constat, qui l'inquiète, l’encourage également à continuer son métier d’acteur, dit-il : "C'est pourquoi, espérons-le, les films comptent, parce que c'est le rôle de l'artiste d'éclairer sur ce qu'il se passe", rapporte le média américain.

Lire aussi :

  • Pour sauver leur santé mentale, Tom Holland et Millie Bobby Brown quittent les réseaux sociaux

  • Quand les réseaux sociaux nous dévorent

"Bones and All" ovationné à Venise

L'artiste américano-français, révélé par le film de Call Me By Your Name (2017), représentait Bones and All. Le film dernier retrace l’histoire intense et troublante d’un duo amoureux, cannibale.

L’héroïne, âgée de seize ans, est interprétée par Taylor Russel. Déterminée, la jeune fille voyage à travers le monde pour retrouver son père. Mais aussi pour comprendre pourquoi elle a tué plusieurs de ses amis.

Après sa première diffusion à Venise, Bones and All a reçu la meilleure des récompenses : une standing ovation de 8,5 minutes, soit la plus longue acclamation de l’histoire du festival, relaye Marie Caire UK.

Le long-métrage qui n’a pas encore date prévue en France, sortira le 23 novembre 2022 aux États-Unis.

Lire aussi :

  • "Le Roi" : un drame historique captivant qui couronne Timothée Chalamet

  • Love Story : Lily-Rose Depp et Timothée Chalamet



Plus de "Célébrités" :