TinyTap : l’application qui rémunère les profs en crypto

Rémunérer les profs par un token ? C’est le pari de la société israélienne TinyTap et de sa maison-mère hongkongaise, Animoca Brands. Créée en 2012, Tiny Tap est une plateforme en ligne de contenus éducatifs créés par l'utilisateur, dont la vocation est en premier lieu de permettre aux enseignants de créer des applications en échange d’une rémunération, un modèle économique permis par la souscription de familles ou d’écoles. Plus d’une décennie après sa création, environ 8 millions de familles ont été convaincues. Et si l’application n’avait aucun lien avec les cryptomonnaies, son concept a tapé dans l'œil du groupe hongkongais Animoca Brands, aujourd’hui l’une des plus importantes firmes d’investissements dans les sociétés blockchain et Web3, pour une acquisition l’an passé de 80% de la compagnie à hauteur de 38 millions de dollars.

L’objectif du groupe asiatique ? “Nous nous sommes interrogés sur la façon d'intégrer du Web3 et nous avons choisi de prendre ces contenus créés et de les transformer en NFT : nous avons fait une première vente aux enchères de certains contenus et les enseignants concernés ont reçu l'équivalent de presque un an de leur salaire (environ 120 000 dollars distribués entre six enseignants, ndlr)”, nous explique lors d’une visite à Paris Yat Siu, fondateur d’Animoca Brands et l’une des figures les plus en vue de cet écosystème Web3. Fait surprenant, les principaux acheteurs de ces contenus étaient des sociétés liées à des protocoles de finance décentralisée. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les tokens BRC-20, une révolution pour Bitcoin ?
Les 5 infos crypto à retenir cette semaine
Avec 20 dollars sur ChatGPT, cet artiste crée sa crypto et devient (presque) millionnaire
Le Pepe : la nouvelle cryptomonnaie qui capitalise 900 millions de dollars
Ce qu'il faut retenir de l'actu crypto de la semaine