Titanic : voici dans combien de temps l’épave aura totalement disparu… C’est plus rapide qu'on ne l'imagine

Cynthia Lahoma
·1 min de lecture

Le Titanic, qui gît au fond de l'océan Atlantique Nord depuis 1912, est amené à disparaître. Rongé par une bactérie, le paquebot se détériore très rapidement. Il ne reste plus que quelques années avant qu’il ne soit transformé en un nuage de poussière et ne se disperse dans les abysses.

Avril 1912. Le Titanic, ce paquebot que l’on dit insubmersible, relie l’Europe au nouveau continent lors de sa traversée inaugurale. Destination New York. La mer est d’huile dans la nuit du dimanche 14 avril au lundi 15 avril 1912. Pourtant...

  • 23h40 : il heurte un iceberg qui s’élève à environ trente mètres au-dessus du niveau de l’eau. Le choc n'alerte pas les passagers de 1ère classe qui jouent avec les débris de glace sur le pont, continuent leur partie de bridge ou regagnent leur chambre. Certains suggèrent même d'utiliser les glaçons de l'iceberg pour agrémenter leur verre de whisky...

  • 00h05 : le paquebot est condamné. L'évacuation est ordonnée par Edward John Smith, le capitaine. Les passagers doivent monter sur le pont. L'accès est interdit aux passagers de 3ème classe. Après de nombreux cris, des gilets leur sont distribués.

  • 00h15 : un premier message de détresse est envoyé : CQD - Come Quickly Danger (venez vite danger).

  • 00h45, un second message est envoyé, transformé en SOS. Des fusées de détresse sont lancées à intervalles réguliers jusqu’à 01h42.

  • 02h00 : les huits musiciens qui composent l'orchestre cessent de jouer. Agé de 20 ans, Roger Bricoux l'un des violoncellistes, est originaire de Cosne-sur-Loire, Bourgogne.
    Il périt en ayant été porté jusqu'au bout par sa passion.

  • 02h15 : le capitaine Smith, qui libère son équipage, aurait lâché : « Désormais,...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi