Les toilettes dans la salle de bain, un tue-l'amour pour 2/3 des femmes

Elsa Rouden

Les deux tiers des femmes considèrent les toilettes intégrées dans la salle de bain comme un tue-l'amour. Une configuration qui est même une source de conflit dans le couple pour la moitié d’entre elles.

Comme le pull de Noël, les câlins et la marmotte, les toilettes ont aussi leur journée ! Depuis 2001, à l'initiative de l'ONU, le 19 novembre est consacré aux cabinets. Mais si l'initiative peut faire sourire, elle a pourtant un enjeu crucial : sensibiliser la population mondiale aux risques sanitaires qu'encourent les 4.2 milliards de personnes n'ayant pas accès à des installations correctes. Un manque d'infrastructures qui entraîne la mort de 432 000 individus chaque année.

Toilettes séparées ou pas : l'avis tranché des femmes

En France, les habitants ont des problématiques bigrement moins tragiques : ils ne supportent pas les toilettes intégrées à la salle de bain. Ainsi, une étude* réalisée en octobre 2019 révèle que 75 % des Français les évitent à tout prix lorsqu'ils choisissent leur appartement. Un chiffre qui monte à 79 % chez les couples. Et les femmes sont particulièrement sensibles à ce type d'installations, en lequel les 2/3 d'entre elles voient un tue-l'amour. La moitié les considèrent également comme une source de dispute, contre 41 % des hommes. En cause, la monopolisation de la salle de bain (75 % des femmes) et le manque d'intimité (72 % d'entre elles). Mais avoir des toilettes séparées de la salle de bain a un coût : plus de 4 000 € à Marseille, Lille, Rennes et Toulouse, 6 500 € à Bordeaux et à Lyon et même 15 173 € en moyenne à Paris.

A découvrir également : Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi