"Tokyo Shaking" : Karin Viard face au Tsunami de 2011

·1 min de lecture

Tokyo, le 11 mars 2011, un tsunami ravage la côte du Japon, menaçant la destruction de la centrale de Fukushima. Alexandra (Karin Viard) qui travaille depuis peu pour une banque française à Tokyo se retrouve au cœur de cette crise. Tiraillée entre les ordres de sa direction et la volonté de protéger sa famille et ses collaborateurs, Alexandra tente de composer avec la situation et se retrouve, presque malgré elle, à défendre une certaine idée de l’honneur.

 

>>> Un témoignage à l’origine du film

Olivier Peyon, le réalisateur, a eu l’envie de faire le film après le récit du drame que lui a raconté une amie qui travaillait à Tokyo à cette époque. "Elle me décrit la puissance des secousses, l’horreur du tsunami, l’angoisse montant au fur et à mesure que la centrale de Fukushima devenait hors de contrôle. Que faire : partir ou rester ? Chacun s’arrange avec sa conscience" explique Olivier Peyon. "C’est véritablement le quotidien d’une catastrophe qu’elle me raconte, quand vous avez tellement de choses à gérer que vous n’avez pas le temps d’avoir peur, où la grande et la petite histoire se mélangent. L’envie d’en faire un film était née".

 

>>> Portrait des erreurs et inconsistances du système japonais

Accompagné de Cyril Brody, coscénariste du film, Olivier Peyon s’est rendu sur place pour enquêter. "Nous sommes allés à Tokyo visiter la banque dans laquelle mon amie travaillait, nous avons rencontré le milieu des expatriés" précise Olivier Peyon. "Nous nous sommes aussi évidemment b...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles