Tomber amoureux ou faire la fête ? Voici la priorité étonnante des célibataires français cet été

·1 min de lecture

Cet été, les célibataires français seront-ils plus enclins à trouver l'amour ou à festoyer ? Une étude réalisée par le site de rencontre Meetic* lève le voile sur leurs désirs profonds et le résultat est... surprenant !

Cet été, les célibataires seront plus ouverts sexuellement, les hommes en tête**. A tel point que beaucoup affirment qu'ils seront moins exigeants au niveau du choix de leur(s) partenaire(s) et qu'ils cèderont plus facilement aux avances sexuelles de leurs courtisans qu'avant la crise sanitaire. Mais le romantisme n'est pas mort ! Durant les confinements, de nombreux Français n'avaient pas renoncé aux rencontres amoureuses en ligne, certains ayant même bravé les interdits pour retrouver leur partenaire. Cependant, l'amour ne serait pas forcément gagnant durant la saison estivale, selon les conclusions d'une étude réalisée par le site de rencontre Meetic auprès des célibataires français.

La fête et la détente, plus attendues que l'amour

Lorsqu'on interroge les célibataires sur ce qu'ils attendent de l'été, 71 % répondent « se détendre » et 46 % « faire la fête ». L'option « tomber amoureux » ne se place finalement qu'en troisième position, avec un faible score de 33 %, à quasi-ex aequo avec le souhait de « faire des rencontres » (31 %).

A découvrir également : C'est ce mensonge qui est le plus pratiqué sur les sites de rencontre (et il ne s'agit pas de l'âge)

L'amour, plus désiré que le sexe

Cependant, l'amour est plus essentiel que l'érotisme aux yeux des Français solos : les désirs d'avoir des rapports physiques (24 %) et des rapports sexuels (21 %) n'arrivent qu'en 5ème et 6ème position. Quelles que...

Lire la suite sur Femina.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles