"Top Chef" : les confidences de Michel Sarran sur son éviction "un peu violente"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Figure incontournable du concours culinaire de M6, Michel Sarran ne sera pourtant pas à l'affiche de la prochaine saison de Top Chef. En effet, ce dernier a annoncé le mardi 31 août 2021 son départ du programme. Toutefois, ce n'est pas le chef cuisinier toulousain qui a pris la décision de mettre un terme à sa collaboration avec la société de production qui fabrique l'émission à succès de M6. Remplacé au sein du jury par Glenn Viel, Michel Sarran a accordé une interview au Parisien dimanche 5 septembre 2021, dans laquelle il se confie sur son éviction de Top Chef.

"Top Chef, c'est sept ans de ma vie. Même si on sait que toute histoire a une fin, ça fait un petit peu mal quand ça arrive", a tout d'abord déploré celui qui avait poussé un coup de gueule contre le ministre de la Santé, Olivier Véran, en 2020. "Quand je l'ai appris, ça m'a fait un pincement au cœur. Ça a été un peu violent. Je ne m'y attendais pas du tout. Pourquoi moi ? Qu'est-ce qui a motivé leur décision ? Qu'est-ce que j'ai mal fait ? Je n'ai pas eu réponse", a ajouté Michel Sarran, qui a affirmé par la même occasion être le seul membre du jury de Top Chef à quitter l'émission.

Le chef cuisinier a par la suite insisté sur la "vraie symbiose" qui existait entre Philippe Etchebest, Paul Pairet, Hélène Darroze et lui-même au sein du programme, tout soulignant le fait que l'absence du concours culinaire de M6 au sein de son emploi du temps allait laisser "un vide abyssal". "On était une bande de copains et c'est d'autant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles