Top Santé : 3 questions à Coslys

·1 min de lecture

1/ Aujourd'hui acheter des cosmétiques en vrac semble compliqué en terme d'organisation, est-ce que cela est vraiment possible et quels sont les avantages à le faire ?

Depuis février 2020, la vente en vrac est désormais officiellement reconnue par la législation française grâce à la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire. Cela veut dire d’une part, que les points de vente sont désormais encouragés à déployer ce type de consommation et que leur nombre augmente, ce qui va faciliter l’accès à cette pratique. Aujourd’hui, les consommateurs peuvent donc acheter des produits sans emballages en apportant leurs propres contenants ou en se fournissant dans leur point de vente. Incontestablement, cette pratique s’inscrit dans une démarche de protection de l’environnement en limitant les déchets plastiques. Elle répond à une véritable attente de ceux que l’on nomme aujourd’hui les consomm’acteurs : des personnes qui souhaitent investir une démarche d’achat responsable tout en retrouvant la qualité des produits qu’ils connaissent. La démocratisation de cette pratique va la rendre plus populaire, cela demande un peu d’adaptation mais à la fin de la journée, cela réduit considérablement les déchets ! Consommer en vrac, c’est réduire sa consommation de plastique de 80% !

Pour COSLYS, le vrac est une évidence depuis longtemps : pionnière sur le marché, elle propose des cosmétiques liquides en magasin bio depuis 2013. Aujourd’hui, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Top Santé : 3 questions à Le Petit Marseillais
Top Santé : 3 questions à Biolane
Bandes élastiques de musculation : 6 bonnes raisons pour s'y mettre
Prix Top Santé : 3 questions à Suryoma
Prix Top Santé : 3 questions à Corine de Farme