“Touche pas à mon poste” : une animatrice rejoint le banc des chroniqueurs, les téléspectateurs déçus

Ce lundi 6 janvier, Cyril Hanouna a fait son grand retour sur C8. Et l'animateur a réservé de belles surprises dans Touche pas à mon poste. En ce début d'année 2020, le trublion du PAF n'a pas fait les choses à moitié. Après avoir imité Emmanuel Macron en présentant ses voeux complètement loufoques aux Français, l'animateur a envoyé Maxime Guény devant les locaux de TF1. Ce dernier a malencontreusement été entarté par Patrick Sébastien. Pour la fin de l'émission, Cyril Hanouna avait préparé une énorme surprise aux fanzouzes : l'animateur a décidé de présenter la nouvelle chroniqueuse de l'émission.

A la manière de Mask Singer sur TF1, sa nouvelle protégée était donc cachée sous un costume de hibou. Baba a laissé planer le doute pendant plusieurs minutes. Les chroniqueurs ont tenté tour à tour de trouver le nom de la personnalité qui se cachait derrière le costume. Pour Kelly Vedovelli et Isabelle Morini-Bosc, il pouvait s'agir de Sonia Rolland. Après un suspense insoutenable, l'animateur a enfin dévoilé ce lundi 6 janvier le nom de sa nouvelle recrue : il s'agit d'Ayem Nour. Une nouvelle recrue qui ne devrait pas avoir la langue dans sa poche !

⋙ "Touche pas à mon poste" : quand Cyril Hanouna perd ses nerfs face à un invité

Ayem Nour a été révélée au public en 2011 lors de sa participation à la saison 5 de Secret Story. Après cette première expérience télévisée, elle a joué dans la série Hollywood Girls au côté de Caroline Receveur, Kevin Miranda ou encore Nabilla. La jeune femme de 31 ans a ensuite animé l'émission le Mad Mag. Deux ans après l'arrêt du programme de NRJ 12, Ayem Nour s'apprête donc à reprendre le chemin des plateaux de télévision... Et cette nouvelle ne fait pas l'unanimité sur Twitter. Très déçus, les internautes ont fait part de leur mécontentement. "Ayem en nouvelle chroniqueuse, encore une bonne raison de ne plus regarder TPMP", "Quelle erreur", "Je suis dégoûtée", "Très déçue", peut-on lire sur Twitter.

A lire aussi : "T'as des grosses fesses" : le

(...) Cliquez ici pour voir la suite