Toulouse: Aboukhlal mis à l'écart suite à son altercation avec une élue lors des festivités de la Coupe de France

Toulouse: Aboukhlal mis à l'écart suite à son altercation avec une élue lors des festivités de la Coupe de France

Le Toulouse FC a vite réagi, lundi soir, après les révélations de RMC Sport concernant une altercation entre Zakaria Aboukhlal et Laurence Arribagé, l'adjointe aux Sports à la mairie de Toulouse, lors des festivités de la Coupe de France. Le club a décidé de mettre à l'écart le joueur marocain "jusqu'à nouvel ordre" et d'ouvrir une enquête interne qui doit permettre de faire la lumière sur cette affaire.

Les faits remontent au 30 avril dernier. Selon nos informations, lors du discours au Capitole de Philippe Montanier, le coach du Téfécé, Laurence Arribagé, adjointe en charge des Sports à la mairie, demande aux joueurs, bruyants, de garder le silence. Zakaria Aboukhlal va alors avoir cette phrase : "Chez moi, les femmes ne parlent pas comme ça aux hommes." Avant de demander, avec véhémence, des excuses à l'élue.

Deuxième polémique en quelques jours pour Aboukhlal

Dans son court communiqué publié lundi soir, le Toulouse FC évoque de "graves allégations" pour justifier la sanction prise à l'encontre du joueur, "qui s'entraînera à l'écart du groupe professionnel". Le club précise aussi qu'il ne fera pas d'autre commentaire jusqu'à la conclusion de l'enquête interne.

Pour Zakaria Aboukhlal, c'est un enchaînement de polémiques puisqu'il faisait déjà partie ce week-end des joueurs ayant refusé de jouer avec un maillot arborant les couleurs de l'arc-en-ciel dans le cadre de l'opération de lutte contre l'homophobie de la LFP.

Article original publié sur RMC Sport