"On va avoir des morts" : le coup de gueule d’un directeur sportif sur les chutes du Tour de France 2021

·1 min de lecture

"Chute, terrible chute à l'arrière !" Ce gimmick, hérité de la période des Guignols de l'info, ne fait rire plus personne sur la route du Tour de France. Parti de Brest, le samedi 26 juin 2021, afin de rallier les Champs-Elysées dans trois semaines, le peloton a goûté au bitume plus que de raison durant les trois premières étapes. Le bel exploit de Julian Alaphilippe, fraîchement papa, lors de la levée inaugurale a en effet été éclipsé par le chaos qui a régné dans la caravane, suite à l'incroyable gamelle d'un coureur, qui a heurté de plein fouet la pancarte d'une spectatrice indisciplinée, provoquant un effroyable effet domino. Une enquête a été ouverte et les gendarmes recherchent activement la fautive, tandis que les organisateurs de la compétition ont décidé de porter plainte. Bis-repetita lors des deux journées suivantes, qui ont également vu leur lot de chutes, plus ou moins effrayantes, décimant considérablement le peloton.

De quoi susciter la colère des acteurs de la course, qui ont vu tout rouge à l'arrivée à Pontivy, le lundi 28 juin 2021. L'un d'entre eux, connu pour ne pas mâcher ses mots, s'est lâché au micro de France 2. "Au-delà de mes coureurs, je suis père de famille. Il y a beaucoup de familles qui regardent le Tour de France. Ce soir, je n'ai pas envie que mon gamin soit coureur cycliste professionnel. Il faut qu'on trouve des solutions. On ne peut plus continuer comme ça", a expliqué Marc Madiot, directeur sportif de l'équipe Groupama FDJ, avant d'appeler à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles