Tourisme durable : cet été, les Français se laissent porter plus près de chez eux

© Vincent Pommeyrol/Getty Images

Les Français optent pour un tourisme durable proche de chez eux cet été, comme nous le révèle un sondage d'Appinio et de la plateforme d'échange de maisons HomeExchange. Ils prévoient aussi de se la couler douce.

Les Français ont pris goût au tourisme de proximité. C’est ce que nous apprend une étude menée par Appinio et la plateforme d’échange de maisons HomeExchange ce 11 juillet. 61% des 1 000 personnes interrogées par les deux sociétés ont confié qu’elles ont choisi une destination plus proche pour ces vacances d’été, qui ont débuté le 7 juillet dernier.

Lire aussi >> Tourisme écoresponsable : les destinations préférées de Greenpeace pour un court séjour

La France et ses voisins européens retrouvent petit à petit leurs visiteurs internationaux après deux saisons éprouvantes, mais continuent de séduire les touristes locaux cette année, malgré les réouvertures de frontières qui augmentent les possibilités d’évasion. Ces derniers adoptent donc un tourisme plus durable géographiquement, mais aussi au quotidien. Exit les activités qui s’enchaînent et se ressemblent, ils sont 69% à dire oui à la spontanéité en « laissant la place à l’imprévu » et en embrassant la lenteur.

Une personne sur deux inquiète « à l’idée de devoir repenser leurs voyages »

La majorité des sondés ont beau adopter des gestes s’inscrivant dans une démarche plus éthique, ils restent intimidés par la tendance du tourisme durable. La moitié (51%) d’entre eux se disent « inquiets à l’idée de devoir repenser leurs voyages » pour lutter contre le réchauffement climatique, même s’ils se sentent prêts à le faire. De quoi rappeler une étude...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles