Sur le tournage de la série "Germinal", dans le Pas-de-Calais : "C'est presque comme à l'époque"

·1 min de lecture

Soixante comédiens et quelque 2.500 figurants. Il n'en fallait pas moins pour donner vie à l'un des monuments de la littérature française : Germinal. Près de 30 ans après le film de Claude Berry, France Télévisions a installé ses caméras dans les Hauts-de-France, pour adapter sous forme de série le chef-d'œuvre d'Emile Zola. La diffusion est prévue pour fin 2021. Parmi les têtes d’affiche : Guillaume de Tonquédec, Alix Poisson, Thierry Godard ou en encore Sami Bouajila.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Une partie du tournage a lieu sur le carreau de l’ancienne fosse de Oignies, dans le Pas-de-Calais. Les bâtiments d’époque et le chevalement du puits de mine ont tapé dans l'œil de l'équipe pour reconstituer le Voreux, la mine fictive imaginée par Zola dans son roman. "On a une chance inouïe de pouvoir tourner dans des lieux du XIXe, avec des machines en fonctionnement. C'est presque comme à l'époque", s'émerveille à notre micro Isabelle Quillard, la cheffe décoratrice.

"J'ai travaillé sur ce lieu, revenir ici est assez émouvant"

Les auteurs de la série et David Hourregue, le réalisateur, revisitent l’œuvre de Zola à travers une écriture télévisuelle plus moderne, mais avec la même volonté de rendre hommage au monde de la mine. "Dès que ces lieux prennent vie, que l'on installe quelques braseros, que l'on arpente les carreaux, que l'on a les pieds dans la boue, la terre, que l'on ressent ce charbon sur nos visages, ça nous donne envie de racont...


Lire la suite sur Europe1