Toxidermies médicamenteuses : quand s'agit-il d'une urgence ?

Définition : qu'est-ce qu'une toxidermie ?

Les toxidermies désignent les effets indésirables et complications qui font suite à l'administration de médicaments par application cutanée, par ingestion, par inhalation ou par injection. La grande majorité des toxidermies sont dites bénignes : elles induisent de l'exanthème maculopapuleu, une urticaire, du prurit, une photosensibilité passagère, etc. Les réactions peuvent être aiguës et imprévisibles, survenant parfois longtemps après la prise des médicaments.

Les toxidermies graves, elles, mettent en jeu le pronostic vital des patients : pustulose exanthématique aiguë généralisée (PEAG), syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse (DRESS), syndromes de Stevens-Johnson (SJS) et de Lyell (Nécrolyse épidermique toxique). Elles ne doivent pas être négligées.

À noter : les médicaments d'usage courant induisent des toxidermies chez 1 à 3 % des patient.e.s. Toutefois, comme indiqué précédemment, plus de 90 % des toxidermies sont considérées comme bénignes. La fréquence des formes sévères (séquelles graves, voire décès) est de 2 %.

Symptômes : comment reconnaître une toxidermie ?

Les signes d'une toxidermie peuvent se manifester différemment chez chacun :

urticaire, démangeaisons, eczéma, photosensibilité, œdème de Quincke et choc anaphylactique, ...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles