Toyota Yaris : Tellement hybride !

La plus française des japonaises célèbre ses vingt ans de carrière avec cette quatrième génération, commercialisée à l’été prochain. 

UN PHYSIQUE PLUS ATHLÉTIQUE Au fil des années, la petite Toyota a pris du muscle. Plus courte, plus large et plus basse, la nouvelle Yaris (3,94 mètres) exhibe des galbes généreux, un capot nervuré et une poupe sculptée. Dotée d’un empattement revu à la hausse, elle exploite intelligemment ses volumes pour optimiser son espace intérieur. A bord, la qualité de finition monte en gamme et le conducteur bénéficie désormais d’un affichage tête haute pour ne pas quitter la route des yeux et d’un large écran tactile central pour accéder à la navigation et au système d’info-divertissement.

A bord, la qualité de finition monte en gamme et le conducteur bénéficie désormais d’un affichage tête haute pour ne pas quitter la route des yeux

A bord, la qualité de finition monte en gamme et le conducteur bénéficie désormais d’un affichage tête haute pour ne pas quitter la route des yeux © DR

UNE HYBRIDATION RENFORCÉE Pionnière des citadines hybrides, la Yaris compte bien demeurer leader sur ce segment, malgré l’arrivée prochaine d’une version essence-électrique de la Renault Clio. Pour réduire sa consommation et ses émissions de CO2, en ville notamment, la japonaise reçoit un 3-cylindres 1,5 litre, associé à une batterie lithium-ion. Développant 114 ch cumulés, cette motorisation permet de rouler en électrique sur autoroute, à vitesse stabilisée. Si des versions essence seront également proposées, le diesel n’aura plus le droit de cité sur la Yaris.

PLUS SÛRE ET(...)


Lire la suite sur Paris Match