Tracts racistes distribués à Chatou, une enquête a été ouverte par le parquet de Versailles

Des propos choquants… Mercredi 3 juillet 2024, Le Parisien a dévoilé qu’au cours des dernières semaines, des tracts racistes, intitulés "Monsieur le Maire, stop aux blacks à Chatou !" avaient été distribués dans cette ville de 31.000 habitants, située dans les Yvelines. "Nous n’acceptons pas que Chatou devienne la Seine-Saint-Denis. Nous avons choisi d’habiter à Chatou parce qu’il n’y avait pas de blacks. Depuis deux ans, soudainement, c’est l’invasion avec un défilé permanent de blacks entre la gare RER et les HLM du Haut-Chatou. Ras-le-bol des Africains qui sont toujours dépendants de la France pour pouvoir survivre", peut-on lire dans celle-ci, où il est également ajouté : "L’écologie, c’est les Français en France, les Africains en Afrique !". Mercredi 3 juillet 2024, sur BFMTV, une habitante de Chatou a déploré : "Les idées ne sont pas très claires, on sent juste qu’il y a vraiment de la haine. C’est vraiment dommage ! Qu’on les pointe du doigt, c’est vraiment malheureux". Une autre a ajouté : "Ce n’est pas bien ! Même les enfants peuvent lire ça. C’est choquant".

Vendredi 5 juillet 2024, c’est après que trois personnes aient déposé plainte et que le maire de Chatou, Éric Dumoulin, ait déposé une main courante, que le parquet de Versailles a annoncé qu’une enquête avait été ouverte. Le parquet a précisé que cette enquête pour injures publiques à caractère raciste avait été confiée au commissariat de Saint-Germain-en-Laye et qu’aucun auteur n’avait pour le moment été identifié. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite