Un trafic de Viagra découvert dans une épicerie

·1 min de lecture

500 paquets de cigarettes, 90 paquets de tabac, une cinquantaine de tabac à chicha, neuf boîtes de stimulant sexuels et 4.000 euros en liquide... Lundi 4 octobre 2021, selon les informations relayées par France Bleu le mercredi 6 octobre 2021, les forces de l'ordre ont découvert un vaste trafic dans l'arrière-boutique d'une épicerie de nuit du quartier de La Paillade. Peu avant minuit, la police de Montpellier interpelle un homme qui sort de l'échoppe avec plusieurs paquets de cigarettes. L'individu explique aux hommes en uniforme qu'il vient de se procurer les produits dans ladite boutique. Achat qui semble impossible car ce commerce n'a pas les autorisations nécessaires pour vendre du tabac. Les policiers effectuent donc quelques recherches à l'intérieur de l'enseigne et découvrent bien plus : du tabac vendu en toute illégalité, et, chose plus surprenante, 9 boîtes de Kamagra, un stimulant sexuel. Le Kamagra, vendu comme un générique du Viagra par le laboratoire indien Ajanta Pharma, n'est pas autorisé sur le marché français ni européen. Son principe actif est le sildénafil, utilisé dans plusieurs traitements pour la dysfonction érectile.

Le marché des contrefaçons de Viagra ou d'autres produits dopants ne cesse de progresser. Produite par un laboratoire Indien, le Kamagra, contrefaçon du Viagra, se vend sous différentes formes (comprimés classiques, en gelée ou en comprimés effervescents). Mais, d'après les informations relayées par Libération le 22 novembre 2017, le laboratoire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles