Tragédie à l’école : comment en parler avec mon enfant ?

Maïlis Rey-Bethbeder
·2 min de lecture

Un décès dans la classe ou dans l’entourage proche d’un camarade, du harcèlement... Les enfants, peuvent, dans le cadre scolaire, être confrontés à des évènements tragiques et violents. Pour ELLE, Aline Nativel Id Hammou, psychologue clinicienne et autrice de « La charge mentale des enfants », donne des clés aux parents pour communiquer.  

ELLE. Quelles sont les conséquences d’une tragédie pour l’enfant ?  

Aline Nativel Id Hammou. Il peut y avoir deux situations. Il y la première réaction, qui est souvent de la sidération. Les enfants et les adolescents ne sont pas dans une temporalité où la mort les menace. Evidemment, ils savent que la mort existe, mais quand ça les touche de près, c’est quelque chose de très inédit. Il y a une autre réaction possible aussi, c’est l’attendu : si les enfants sont au courant des situations – que ce soit du harcèlement, de la maltraitance... –, ils ne vont pas forcément être dans un phénomène de surprise, mais plutôt dans un phénomène de culpabilisation parce qu’ils savaient certaines choses.  

Donc l’impact concret d’une tragédie sur l’enfant c’est un mélange d’émotions, plus souvent négatives. Les questions qui reviennent chez eux ce sont aussi « comment gérer la relation avec la personne concernée ? », qu’elle soit plus ou moins proche, et « cet évènement plus ou moins tragique, qu’est-ce que j’en fais ?». C’est surtout aux adultes, au corps enseignant, aux parents ou à d’autres adultes qui sont dans l’entourage de l’enfant de prendre à bras-le-corps cette situation et de ne pas laisser des non-dits ou des silences, de ne pas faire comme si ça n’avait pas existé, ou encore de nier l’importance de la tragédie vécue.  

ELLE. Comment agir en tant que parent ?  

A. N. Il y a un rôle fondamental...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi