[Trailer] La légendaire chanteuse de jazz Billie Holiday revit dans un biopic

Rose Baldous
·1 min de lecture
(Lionsgate / Metropolitan filmexport)
(Lionsgate / Metropolitan filmexport)

Après le merveilleux documentaire de James Erskine sorti l'année dernière, l'une des plus grandes chanteuses de jazz et de blues mondiale est à nouveau célébrée au cinéma. Il s'agit cette fois du biopic du cinéaste Lee Daniels, réalisateur acclamé de Precious (2009) et du Majordome (2013). Si l'on se rappelle surtout sa voix de velours et ses éternels gardénias dans les cheveux, la vie sulfureuse de la chanteuse reste encore peu connue. Pourtant Billie Holiday a tout d'une icône rebelle. Ouvertement bisexuelle, elle n'hésitait pas à user de ses points pour faire entendre sa voix.

Le réalisateur américain a choisi de se concentrer sur la période décisive des années 1940. Au sommet de sa gloire, Billie Holiday sombre dans la drogue et la dépression. À ce moment clé de sa vie, la chanteuse entonne Strange Fruit pour la première fois - chanson phare dénonçant le lynchage des Afro-Américains dans les états du Sud - en même temps qu'elle devient la cible du gouvernement fédéral dans sa guerre contre la drogue. Elle sera d'ailleurs arrêtée et condamnée à un an de prison en 1947.

"Her voice would not be silenced" peut-on lire dans la bande-annonce. C'est la chanteuse nommnée aux Grammy Awards, Andra Day, qui a accepté d'endosser le rôle de cette figure de la lutte pour le

Lire la suite sur lesinrocks.com