Un traitement prometteur contre la maladie d'Alzheimer

Il faut rester prudent. Aux Etats-Unis, un traitement important a été approuvé par l’Agence américaine. Ce nouveau médicament vise à réduire le déclin cognitif lié à la maladie d’Alzheimer chez les patients n’ayant pas encore atteint un stade avancé de la maladie. "Je crois qu’on rentre dans cette phase où on va pouvoir dire qu’on commence à avoir des solutions thérapeutiques de fond pour la maladie d’Alzheimer", affirme le Pr Bruno Dubois, directeur de l’Institut de la Mémoire et de la Maladie d'Alzheimer - Pitié Salpêtrière APHP, cité par France Info. Ce traitement sera commercialisé sous le nom de Leqembi.

"La maladie d'Alzheimer handicape incommensurablement la vie de ceux qui en souffrent et a des effets dévastateurs sur leurs proches", a déclaré Billy Dunn, directeur du Bureau des neurosciences du Center for Drug Evaluation and Research de la FDA, dans un communiqué de la FDA. Avant de compléter : "Cette option de traitement est la dernière thérapie pour cibler et affecter le processus pathologique sous-jacent de la maladie d'Alzheimer, au lieu de traiter uniquement les symptômes de la maladie".

Une approbation accélérée

Cette molécule a fait l’objet d’une approbation accélérée grâce à la "réduction observée de la plaque bêta-amyloïde, un marqueur de la maladie d'Alzheimer". L’agence de santé explique les effets indésirables les plus fréquents de Leqembi étaient les réactions liées à la perfusion, les céphalées et les anomalies...

Lire la suite