Transats Fisher Price et mort subite : les autorités américaines réitèrent leurs avertissement

Au moins 13 nourrissons sont morts au cours des douze dernières années alors qu'ils étaient allongés dans un transat de type “Fisher-Price Infant-to-Toddler Rocker” ou “Newborn-to-Toddler Rocker”, ont conjointement annoncé la “US Consumer Product Safety Commission”, autorité américaine chargée de la sécurité des consommateurs, et la marque Fisher-Price.

“Il y a à peine trois ans, cette agence a supervisé le rappel du Fisher-Price Rock 'n Play après un nombre impressionnant de décès de nourrissons. Tragiquement, nous pleurons maintenant 13 autres décès de nourrissons dus à des transats Fisher Price”, a écrit le commissaire de la CPSC, Rich Trumka Jr. dans une déclaration. Entre janvier 2005 et juin 2019, la CPSC avait notamment recensé 1 108 incidents, dont 73 décès de nourrissons, liés à des transats inclinés et autres balancelles pour nourrissons. La position semi-assise voire “tassée” dans ces dispositifs entraverait la respiration des tout-petits. Ils pourraient par ailleurs également s’y étouffer en se tournant et en enfouissant leur tête sur les côtés.

Aux États-Unis, les autorités américaines de protection des consommateurs se heurtent à des difficultés juridiques, désignées par ce qu’on peut appeler une “gag rule”, ou “règle du bâillon”. La CPSC n’a ainsi le droit de communiquer sur un produit qu’elle juge dangereux qu’une fois que la marque a eu la possibilité de répondre à ces accusations de manquement à la sécurité. Le commissaire de la CPSC exhorte...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles