Transports en communs : quels sont les effets sur notre santé ?

L’Office for National Statistics, l’équivalent de l’INSEE au Royaume-Uni, a sorti une étude démontrant que la population active privilégiant les transports en commun, plutôt que d'utiliser la voiture, le vélo ou la marche, avait plus de chance de développer un stress récurrent. Ce risque est multiplié par trois et c’est le bus qui remporte la première place du moyen de transport le plus anxiogène, selon l’étude (source 1).

Densité de population, retards, durée de trajet, tels sont les autres facteurs qui ont un impact sur la qualité de vie quotidienne de ceux qui utilisent les transports en commun. Plus le trajet dure, plus l’anxiété persiste, selon les scientifiques.

« Ce n'est pas le transport en commun qui est en lui-même facteur de stress, mais plutôt les conditions dans lesquelles bien souvent ce service s'exerce », pointe du doigt le professeur de psychologie Jérome Dinet

Autres pathologies plus sévères

Des maladies plus graves, comme les maladies cardiovasculaires, ou des détresses respiratoires peuvent être liées à l’utilisation répétée des transports en commun. La qualité de l’air y est souvent déplorable et les systèmes de ventilation pas assez efficaces....

Lire la suite