Travailleurs clandestins, demandeurs d’asile : la majorité bousculée sur le projet de loi immigration

L’aile gauche existe encore. En attendant le très attendu projet de loi immigration, reporté à de nombreuses reprises depuis le début de l'année, plusieurs députés macronistes et leurs collègues de gauche ont décidé de se faire entendre. Ce mardi, des élus Renaissance et Modem signent, avec des parlementaires socialistes, écologistes et communistes, une tribune dans Libération réclamant la régularisation des travailleurs clandestins dans le prochain texte. Seuls les insoumis manquent à l’appel. « Nous ne participerons pas à une opération visant à rendre acceptable un projet de loi que nous allons très certainement combattre », commente la députée LFI Sarah Legrain à l’Assemblée nationale, où le projet devrait arriver début 2024 après un passage au Sénat début novembre. Ce sera le 6, comme l’a confirmé Gérald Darmanin, lundi sur France 2.

Parmi les 35 signataires, on retrouve notamment le président de la commission des Lois Sacha Houlié (Renaissance), le président du groupe socialiste Boris Vallaud, l’écologiste Julien Bayou, des députés Modem comme Maud Gatel, Elodie Jacquier-Laforge (vice-présidente de l’Assemblée nationale) ou encore Erwan Balanant. Sans oublier les communistes Fabien Roussel et André Chassaigne, et des membres du groupe LIOT Martine Froger et Benjamin Saint-Huile. Figures aussi quelques sénateurs, dont Laurence Rossignol. Dans la tribune, ils entendent défendre leur « projet humaniste et concret » et souhaitent l’adoption de trois « mesures urgentes po...


Lire la suite sur LeJDD