TRIBUNE. Le Feur, Pompili… : « L’alimentation doit être un point focal de l’action publique française »

Voici leur tribune : « En 2021, l’Assemblée nationale votait la mise en place d’une Stratégie nationale pour l’alimentation, la nutrition et le climat, au sein de la loi Climat et Résilience. À l’approche de sa publication prévue pour le 1er juillet 2023, nous aimerions nous positionner en faveur de principes clés, afin qu’ils nous servent de boussole.

L’alimentation doit être un point focal de l’action publique française. C’est un objet de gouvernance précieux, car les Français sont particulièrement attachés à leur assiette. Le repas à la française est associé à un plaisir dont la qualité est même inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Mais, si nous aimons manger, notre nation n’échappe pas aux effets d’un modèle agroalimentaire en bout de course.

Notre modèle de consommation émet trop de CO2 et dégrade les écosystèmes, accroit les risques de surpoids, obésité, diabète et pathologies associées, perpétue des inégalités sociales tant en matière d’accès à l’alimentation que de contenu de l’assiette des différents publics et facteurs de risques associés. Agir pour la transition alimentaire devra donc intégrer l’ensemble de ces dimensions.

Les différents maillons de la chaîne alimentaire doivent être régulés de manière proportionnée à leur capacité d'entraînement sur la transition du secteur. Autrement dit : informer le consommateur est crucial mais insuffisant. Encadrer les pratiques agricoles, idem. Les industriels et les distributeurs devront tout autant jouer le...


Lire la suite sur LeJDD