Trois podcasts pop et érudits à écouter sans attendre

Caroline Six
·1 min de lecture

Voilà trois nouveautés pop et érudits à écouter les yeux fermés.

Le plus insolite

Attention, pépite ! Mine d'or même. En à peine une dizaine de minutes, Thierry Paret ne raconte pas un simple « fun fact », mais toute la série de hasards et de coïncidences qui se sont entremêlés pour voir naître un titre, un succès ou une performance légendaire. Ces petites histoires sur les dessous de la musique, aussi croustillantes qu'érudites, se picorent comme des bonbons. Saviez-vous que David Bowie avait failli mourir dans les années 1980 en interprétant « Elephant Man » à Broadway devant trois fauteuils mystérieusement vides ? Ne vous êtes-vous jamais demandé ce que cachait le sifflement léger du roi de la soul Otis Redding à la fin de « Sittin' on the Dock of the Bay », un titre qu'il n'entendra paradoxalement jamais ? On apprend aussi ici que chanter « a cappella » signifie « comme dans la chapelle Sixtine » ou que, sans la prodigieuse oreille du jeune Mozart, le « Miserere » d'Allegri aurait été perdu à jamais pour l'humanité. Autant d'anecdotes à resservir dans les dîners dès que la vie mondaine reprendra.

ACQP_PRINTCMJN300DPI
ACQP_PRINTCMJN300DPI

@Presse

« À CE QUI PARET » (Radio Nova).

Le plus bavard

« Wow ! Ça me stresse, ils sont déjà vieux… Ils ont l'air de parler comme au Moyen Âge ou en 1910. » Coucou, on parle de vous les boomers. Pour cet ado de 2020 confronté à une archive sonore, il y aurait autant de points communs entre la langue des jeunes des sixties et la sienne qu'entre le...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi