Trois questions pour comprendre les bienfaits des échecs

Chaque année, le 20 juillet est un jour de célébration pour tous les passionnés d’échecs. C’est la journée internationale de la discipline et ce depuis 1966. Néanmoins, il aura fallu attendre le 12 décembre 2019 pour que l’Organisation des Nations unies inscrive officiellement la date au calendrier. L’objectif est de louer les mérites de ce jeu, qui, selon elle, apporte tolérance et respect mutuel. En ce jour de fête, sur Europe 1 on pose trois questions pour vous faire découvrir les bienfaits de ce sport auquel 700 millions de personnes dans le monde s’adonne fièrement tous les ans.

Les échecs sont-ils un sport ?

700.000.000, c’est le nombre de joueurs dans le monde qui viennent s’affronter autour de l’échiquier chaque année, soit 10% de la population mondiale. Un chiffre non négligeable. Et même la crise du coronavirus n’a pas arrêté les joueurs les plus farouches. Durant le confinement, les tournois et cours en ligne se sont multipliés, fédérant plus de 50 millions de joueurs durant la période. Pourtant, les règles ne sont pas si simples pour ceux qui ne sont pas encore initiés.

Ainsi, cette discipline nécessite concentration et rigueur. Et aujourd’hui ce jeu est reconnu comme un véritable sport. Pour le président de la Fédération française des échecs, Bachar Kouatly, cela va de soi : "C’est un sport. A parti du moment où vous rentrez en compétition que vous vous mettez en condition, que vous pratiquez également une activité physique intense pour pouvoir vous concentrez pe...


Lire la suite sur Europe1