Trouble de l’attention chez l’adulte : les symptômes qui peuvent conduire à un diagnostic

IStock/insta_photos

Selon l’association HyperSupers TDAH France, le trouble de l’attention, aussi appelé TDAH, affecte environ 3 % de la population adulte en France. Ainsi, le site TDAH à l’âge adulte estime que 2 millions d’adultes en souffrent actuellement. Le déficit d’attention, l’hyperactivité et l’impulsivité qui le caractérisent impactent l’insertion sociale, professionnelle et familiale de l’adulte. Heureusement, à partir du moment où il est détecté, le TDAH peut être traité. Apprenez à reconnaître les symptômes du TDAH.

Le déficit du trouble de l’attention est souvent diagnostiqué dans l’enfance, l’âge moyen de la pose du diagnostic étant de 9 à 10 ans, précise la Haute Autorité de santé. Mais il peut persister à l’adolescence et à l’âge adulte, voire n’être diagnostiqué qu’à l’âge adulte. Les femmes sont autant touchées que les hommes. Il est important de noter que le trouble de l’attention désigne un syndrome, et non une maladie. Ce syndrome repose sur une triade de symptômes, présents à des degrés divers, ce qui ne facilite pas son dépistage précoce : un déficit de l’attention, une hyperactivité motrice et une grande impulsivité. Des symptômes qui, à l’âge adulte, peuvent gêner l’insertion professionnelle, affecter les relations familiales et amicales.

Parmi les causes observées dans l’apparition du TDAH, on note des causes génétiques, mais aussi des facteurs environnementaux. Par facteurs environnementaux, on entend des évènements liés à la grossesse ou à l’accouchement (prématurité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite