Trouble schizo-affectif : causes, symptômes à reconnaître, traitements

PIXABAY

Le trouble schizo affectif est, aujourd’hui encore, assez peu connu en comparaison du trouble bipolaire, des troubles psychotiques ou des addictions. Il touche pourtant de nombreuses personnes, environ 1 % de la population générale.

Ce trouble se caractérise par une combinaison de symptômes de la schizophrénie (idées délirantes, hallucinations) et des symptômes de troubles de l’humeur comme qu’une dépression ou une manie.

La « psychose » désigne des symptômes tels que les délires, les hallucinations, une désorganisation de la pensée et de la parole, ainsi que des comportements moteurs bizarres et inappropriés (notamment la catatonie), qui indiquent une perte de contact avec la réalité. « Affectif » fait référence aux émotions et à l’humeur de la personne.

Les médecins envisagent un diagnostic d’un trouble schizo affectif lorsqu’une personne présente à la fois une psychose et des troubles de l’humeur. Les symptômes de l’humeur doivent être présents plus de la moitié de la durée totale de la maladie et être associés à au moins deux symptômes de la schizophrénie : délires, hallucinations, discours désorganisé, peu d’émotions, réduction du langage, comportement désorganisé, etc.

Pour que les médecins distinguent le trouble schizo affectif de la schizophrénie et des troubles de l’humeur, ils peuvent avoir besoin d’une évaluation à long terme des symptômes de la personne et de la nature de leur évolution.

Selon le DSM-IV (Manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux IV), il (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite