Troubles de la santé mentale, douleurs, solitude : une étude dévoile les effets inquiétants de la procrastination

Magnet.me

Remettre à plus tard est plus dangereux que ce que l’on croyait. Certes, cela mène à de courts moments de stress, de travaux rendus en urgence et de nuits blanches. Mais, selon une étude publiée le 4 janvier dans le Jama Network Open, la procrastination mènerait également ses adeptes à développer de nombreux problèmes de santé.

Les résultats de l’étude, dont Le Point se fait l’écho, soulignent que “la procrastination est associée à une détérioration de la santé mentale (dépression, anxiété et niveaux de symptômes de stress), à des douleurs invalidantes dans les membres supérieurs, à des comportements de mode de vie malsains (mauvaise qualité du sommeil et inactivité physique) et à des niveaux plus faibles de facteurs de santé psycho-sociaux (solitude plus élevée et plus de difficultés économiques)”.

La procrastination est un cercle vicieux. En remettant tout au lendemain, la santé se dégrade mais le problème ne disparaît pas pour autant. Les procrastinateur·ices ont tendance à ne pas prendre rendez-vous chez le médecin dès qu’iels sentent que quelque chose cloche. Les soucis de santé s’installent donc durablement et s’aggravent même avec le temps.

La tendance à remettre à plus tard n’est pas un comportement isolé. Les chercheurs ont constaté que 20 % des adultes s’y adonnaient de manière chronique. Cela les rendrait plus enclins à développer des troubles de la santé mentale, notamment la dépression ou des phobies.

Mais cette étude pourrait être légèrement biaisée. En effet, elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Lucky Girl Syndrome", ou comment attirer la chance en pensant qu’elle va arriver
Qu'est-ce que le "junk sleep", cette forme de sommeil qui nuit à votre cerveau et votre corps ?
Qu'est-ce que le "kinkeeping", cette charge familiale qui pèse sur la santé mentale des femmes ?
Troubles psychiatriques : les effets délétères du cancer sur la santé mentale des conjoints
Psycho : qu’est-ce que la méthode ONA, cette technique facile en 3 étapes pour réduire son stress ?