Trypophobie : tout savoir sur la peur des trous

·1 min de lecture

Identifiée en 2005, la trypophobie n’est pour autant toujours pas reconnue officiellement comme une véritable phobie. Pourtant, la peur des trous serait relativement fréquente. D’où vient la trypophobie et comment la soigner ? On fait le point.

À en croire le groupe Facebook « Tripophobia », qui rassemble près de 40 000 abonnés, la tripophobie toucherait de nombreuses personnes. Cette peur des trous n’est pourtant pas encore officiellement reconnue comme une véritable phobie. Peut-être parce qu’elle n’est pas véritablement fréquente « dans sa forme intense et invalidante », comme le souligne Maria Hejnar, psychologue clinicienne. 

À lire aussi >> Trypophobie : « Quand je vois des trous, je suis prise de vertiges »

Qu’est-ce que la trypophobie ? 

« Le terme trypophobie est assez récent », précise la spécialiste. Il fait référence « à la crainte irrationnelle d’objets ou d’images de groupe de trous, de conglomérat et de formes graphiques, par exemple un nid d’abeilles ou une fleur de lotus, continue-t-elle. Chaque forme géométrique répétée de manière rapprochée peut devenir objet de cette aversion. » 

D’où vient la trypophobie ?

La trypophobie a fait l’objet de travaux de recherches récents qui ont démontré que « les motifs trypophobiques déclenchent automatiquement une attention visuelle, explique Maria Hejnar. Cette vigilance a été expliqué par l’association entre les serpents ou autres animaux venimeux et les formes trypophobiques. » En effet, les stimuli inducteurs partagent des caractéristiques visuelles avec ces organismes dangereux. Les chercheurs de l’université d’Essex, en Angleterre, ont ainsi conclu que cette aversion envers les images de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi