Tuerie de Chevaline : qui était Patrice Menegaldo, un temps suspect, qui s’est suicidé ?

Un quadruple assassinat qui avait marqué les esprits… Mercredi 5 septembre 2012, les corps de trois touristes britanniques d’une même famille, Saad, Iqbal et Suhaila, ont été retrouvés par William Brett Martin sur un parking, après avoir reçu des balles. Jeudi 4 août 2022, dans une longue et passionnante enquête menée par Society, le procureur Eric Maillaut a accepté d’évoquer Patrice Menegaldo, qui avait été un temps suspect. "Il possédait quelques armes sans être un collectionneur, car il avait besoin d’être armé. Tout était déclaré et légal, mais il habitait à proximité de Chevaline et avait un profil technique intéressant, sans parler de l’aspect psychologique. Ne pas l’interroger aurait été une faute professionnelle", a-t-il fait savoir. Durant l’enquête, le jeune homme n’aura cessé de clamer son innocence. Le mardi 3 juin 2014, soit deux ans après le drame, la mère de Patrice Menegaldo s’est inquiétée en ne voyant pas son fils lui apporter le pain. Après avoir appelé sa fille, elle avait décidé de se rendre à son domicile. Ensemble, les deux femmes ont alors découvert quatre enveloppes posées en évidence sur la table basse du salon.

Huit ans après la disparition de son frère, Christelle Menegaldo s’est souvenue : "Sa chambre, au fond, était dans la pénombre. On a compris qu’il fallait qu’on s’arme de courage. On est allées jusqu’à la porte et là, ma mère a crié. Je l’ai vite tirée en arrière. Mon frère était assis sur le lit, il avait la tête qui penchait." Dans l’une des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite