Tuerie d’Uvalde : un rapport pointe du doigt une intervention policière « chaotique »

© SIPA

La tuerie de l’école primaire Robb à Uvalde a coûté la vie à 21 personnes, dont 19 enfants. La police est accusée d’avoir tardé à intervenir, mettant la vie des écoliers en danger.

Une situation « chaotique », une absence de commandement, des agents « apathiques » : une commission d’enquête parlementaire texane épingle l’ensemble des services de police impliqués dans la réponse à la tuerie dans l’école d’Uvalde, qui a fait 21 morts le 24 mai dernier.

D’après ce rapport, qui refuse d’incriminer certains policiers plutôt que d’autres, les forces de l’ordre « n’ont pas respecté leur formation » et « n’ont pas placé la vie de victimes innocentes avant leur propre sécurité ».

Au total, 376 agents (gardes-frontières, policiers de l’État, de la ville, des services du shérif local ou forces d’élite) sont intervenus à l’école Robb Elementary School. Mais entre l’arrivée des premiers policiers et la mort du tueur, 73 minutes se sont écoulées. Un délai « inacceptable » lié à « une absence de commandement qui pourrait avoir contribué à la perte de vies », écrivent les parlementaires.

LIRE AUSSI >> Matthew McConaughey, originaire d’Uvalde, plaide contre les armes à la Maison Blanche

Même s’il est « probable que la plupart des victimes aient péri immédiatement après les premiers tirs », certaines sont mortes lors de leur transfert à l’hôpital et il est « plausible » qu’elles auraient pu survivre si elles avaient été secourues plus vite, assènent-ils encore.

« Échec absolu » de l’opération

Le directeur de la sécurité publique du Texas, Steven McCraw, avait déjà qualifié...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles