Tumeurs et métastases : un test urinaire pour les révéler ?

·1 min de lecture

Pour faciliter la détection des tumeurs et de leurs métastases, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont mis au point un nouvel outil de dépistage, développé en deux phases, comme annoncé dans un communiqué le 15 juillet. Grâce à un test urinaire et un produit ingéré, on peut repérer s'il y a une présence de cancer, où se trouvent les tumeurs, ainsi que les métastases.

Une technique qui pourrait (aussi) être utile en prévention des rechutes

Quel est le principe ? Les scientifiques ont fait ingérer des particules aux sujets, qui lorsqu'elles rencontrent une tumeur dans l'organisme, se modifient en "marqueurs" de cancer. Ensuite, le test consiste à récupérer les urines afin de tester la présence de ce marqueur. Si le résultat est positif, un système d'imagerie médicale suit le parcours du produit ingéré (aussi appelé un agent d'imagerie) afin de révéler le ou les tumeurs et métastases éventuelles.

Pour l'instant, il s'agit d'un essai clinique réalisé sur des souris, notamment pour dépister le cancer du côlon. Les médecins soulignent que cet agent d'imagerie pourrait être utilisé à diverses fins : tant pour dépister très tôt (car il permet de repérer des tumeurs et métastases de très petite taille), mais aussi sur des patients déjà traités par chimiothérapie pour évaluer l'évolution du cancer et les effets du traitement. Ou encore pour suivre des patients en prévention de rechutes.

Source : MIT, juillet 2021.

Lire (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Pourquoi utiliser un bain de bouche ?
Grâce à des implants dans le cerveau, un homme retrouve le langage
DIRECT Covid-19 en France ce 19 juillet : annonces, chiffres
Pieds: cet été, je ne veux pas de mycose
6 astuces pour reprendre le sport après un laisser-aller

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles