Tunisie: Au moins 4 morts, dont un Français, victimes d’une fusillade à Djerba

Plusieurs coups de feux ont retentis aux abords de la synagogue de la Ghriba, située à Djerba, en Tunisie. Selon le ministère tunisien des Affaires étrangères, deux policiers ainsi que deux visiteurs sont décédés dans cette attaque, dont un Français.

Ils participaient à un pèlerinage juif dans la synagogue de la Ghriba, à Djerba. Deux fidèles ont été tués par balle par un gendarme, qui a également abattu deux de ses collègues avant d’être neutralisé et abattu à son tour, rapporte le ministère tunisien de l’Intérieur.

C’est la seconde fois en moins de vingt-cinq ans que cette synagogue, la plus ancienne d’Afrique, est prise pour cible. En 2002, un attentat-suicide au camion piégé avait fait 21 morts au mêne endroit.

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a indiqué que le gendarme auteur de l’attaque avait d’abord tué l’un de ses collègues et s’était emparé de ses munitions, avant de se rendre à la synagogue où il a ouvert le feu. Deux pèlerins ont été tués et quatre autres blessés ont été transféré vers un hôpital. Du côté des gendarmes, un autre a été également tué et cinq autres blessés. On ne connaît pour l’instant pas l’identité des victimes, mais le ministère a précisé qu’il s’agissait d’un visiteur tunisien âgé de trente ans et d’un Français âgé de quarante-deux ans.

Une cellule de crise ouverte par l’ambassade de France en Tunisie

Le compte officiel de l’ambassade a immédiatement posté un message sur Twitter. On peut y lire qu’une « cellule de crise a été ouverte par l’ambassade de France en Tunisie. » Il a appelé les Français présents en Tunisie à rester dans leur lieu de résidence et à suivre « les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi