Tutelle de Britney Spears : pourquoi fait-elle autant débat ?

·2 min de lecture

La chanteuse de 39 ans a été auditionnée mercredi par la justice américain, dans le cadre de la levée de sa tutelle. Pour la première fois, la star s’est exprimée publiquement sur sa souffrance liée à la mise en place de telles restrictions. 

« Je suis traumatisée. » Mercredi, Britney Spears s’est exprimée devant la cour supérieure de Los Angeles à propos de l’accord de « conservatorship » (comparable à un régime de tutelle), mis en place en 2008 par la justice américaine. Pendant une demi-heure, devant la cour, la chanteuse a raconté comment, peu à peu, cette tutelle l’a dépossédée de sa liberté. Depuis 13 ans, la star n’a plus de contrôle décisionnaire sur son patrimoine (estimé à 60 millions de dollars), et sur de nombreux aspects de son quotidien, de sa vie professionnelle et de sa vie privée.

Lire aussi >> Britney Spears sous tutelle : ses fans se battent pour sa liberté  

C’est ce dernier aspect qui semble le plus faire souffrir l’artiste, car l’accord l’empêche de se marier et surtout d’avoir un enfant. « J’ai un stérilet donc je ne peux pas tomber enceinte. Je veux enlever ce stérilet et essayer d’avoir un autre bébé mais cette équipe m’empêche d’aller chez le docteur pour le faire retirer parce qu’ils ne veulent pas que j’ai un enfant », a-t-elle déclaré devant le tribunal.  

Pourquoi cette tutelle a été mise en place ?  

En 2008, la star, affectée par la surmédiatison, effectue plusieurs séjours en cure de désintoxication et en hôpital psychiatrique. Lors de son deuxième séjour à l’hôpital, son père, Jamie Spears, réclame d’urgence une tutelle temporaire (« temporary conservatorship »). Cette tutelle permet de gérer...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles